Conseil, recherche, achat, location, interviews, expert, accompagnement : l’immobilier, ça vaut bien un billet ! Contact

Comment profiter des ventes judiciaires?

Il existe plusieurs moyens d’acquérir un bien immobilier, parmi lesquels les ventes aux enchères judiciaires. Ici les biens mis en vente le sont sur décision de justice à la suite d’une saisie ou en cas de mésentente entre les propriétaires comme ça arrive souvent dans le cadre d’un divorce ou d’une succession. Si les avantages de ce canal d’achat sont indéniables comme on le démontre sur cette page, pour en profiter encore faudrait-il savoir l’exploiter. Comment s’y prendre? On vous en dit plus à la suite.

S’informer sur les ventes immobilières judiciaires à venir

Cela va de soit, pour profiter des ventes immobilières judiciaires il faut au préalable s’informer sur ces dernières. S’il est courant qu’elles aient lieu tous les mois dans les grandes villes à raison d’une vente organisée un jour bien précis de la semaine, il est plus difficile de savoir précisément quels sont les biens immobiliers qui seront mis en vente dans la salle qui y est dédiée au tribunal de grande instance.

Un bon moyen de s’informer est de se rendre sur un site spécialisé dans la publication des ventes aux enchères publiques. Une grande sélection de vente immobilière judiciaire y est proposée. Appartements, maisons de ville, maisons de campagne, terrains nus, vous serez informé à temps des ventes prévus par différents tribunaux, le jour, l’heure, le nombres de ventes et la mise à prix étant mentionnés.

La visite des biens objet des ventes immobilières judiciaires

Contrairement à une vente faite par le biais d’un agent immobilier, pour les ventes immobilières judiciaires il n’est pas possible d’effectuer la visite du ou des biens disponibles lors d’un rendez-vous fixé selon la convenance du potentiel acquéreur. Une visite unique d’une ou deux heures est organisée en présence des avocats, toutes les personnes intéressées par le bien devant être présentes ce jour.

Si cette visite permet d’en savoir un peu plus sur le bien objet des ventes immobilières judiciaires, pour être davantage informé et éviter des déconvenues il est conseillé à la suite de consulter le cahier des conditions de la vente. Diagnostics immobiliers, situation hypothécaire, servitudes éventuelles sont quelques éléments qui s’y trouvent. Il est généralement disponible auprès du greffe du tribunal ou de l’avocat poursuivant.

La procédure relative aux ventes immobilières judiciaires

Pour pouvoir surenchérir lors des ventes immobilières judiciaires un mandat écrit et signé doit être remis à l’avocat. Il doit indiquer le montant à ne pas dépasser. Un chèque de consignation d’une valeur de 10% de cette somme doit aussi être remis, ainsi que le montant des frais de procédure. Le déroulement de l’enchère est par la suite semblable à celui devant notaire. Pour en savoir plus rendez-vous sur ce site.

A la suite de l’adjudication, pour être propriétaire définitif il ne faudrait pas qu’il y ait de surenchère dans un délai de 10 jours. La totalité du montant de la vente doit versée à la Caisse des dépôts et consignations dans un délai de deux mois à compter du jour où vous le devenez, le nom paiement entraînant une remise en vente sans possibilité de remboursement. C’est la raison pour laquelle il ne faut s’engager dans pareil processus que si et seulement si l’on dispose du financement nécessaire.

Comme vous pouvez le constater, profiter des ventes immobilières judiciaires n’a rien de bien compliqué. Il suffit de connaître les règles qui prévalent en la matière et de bien s’y préparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *